Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le mot ne manque jamais quand on possède l'idée. Gustave Flaubert

Cela fait plus de 30 ans que je gribouille des mots sur des feuilles... Mon genre littéraire préféré ? La Low Fantasy, la Fantasy, le paranormal, le surnaturel, parce que cela me permet une liberté totale dans mon écriture. Je n'ai pas à m'inquiéter de quoi que ce soit. Je peux mélanger les genres comme il me plait, parler d'un temps qui n'existe plus comme d'aujourd'hui, en y ajoutant toutes les touches de surnaturel possible. Mon but ? Vous démontrez que l'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne, tout en y glissant certaines convictions personnelles à travers les paragraphes. (il faut gratter un peu pour découvrir certains messages dans mes livres !) Vous pourrez lire également certains textes courts anciens ou non (poésie), et mon actualité au fur et à mesure. (salons, rencontres littéraires, etc...) Je partagerais avec vous, autant que possible. Merci pour votre indulgence. Bonne lecture à vous et bonne visite. N'oubliez pas les commentaires, positif et négatif ! C'est important les retours, et constructifs lorsqu'on écrit.

Baptême du Feu : Mon 1er salon à Saint André (66)

Publié le 14 Juin 2021 par Virginie Maurille in salon, 2021, Ecriture, LIncroyableHistoiredeCécileWild, Pyrénées-Orientales, Roman, RomanFrançais, auteure

Baptême du Feu : Mon 1er salon à Saint André (66)

 

Baptême du Feu : Mon 1er salon à Saint André (66)
Baptême du Feu : Mon 1er salon à Saint André (66)

Sacré baptême du feu pour ma participation à mon 1er salon à Saint André (66)

C'est en rentrant dans l'après-midi, à mon domicile, que j'ai appris que nous étions en alerte jaune forte chaleur.

Les températures sous abri prévoyaient du 37°.

Étant en plein soleil, j'ai donc tenu sous  47° durant plusieurs heures. (d'où le baptême du feu 😉 )

Lors de mon arrivée, le matin, panique à bord pour la néophyte que je suis dans le milieu.

Il fallait chercher son nom sur la table qui nous était attribuée.

J'ai fais tout le tour. Mon nom n’apparaissait nulle part.

Mon ami PAP, venu saluer un de ses amis, et venu pour me soutenir, m'a indiqué la personne à qui je devais m'adresser.

Le monsieur a cherché sur le plan.  Il ne m'a pas trouvé immédiatement, mais une fois que j'ai découvert mon nom, quel soulagement.

Avec l'accord de mon ami, qui lui, ne pouvait pas rester en plein soleil pour raison médicale, j'ai pris sa table.

Un autre ami est venu également, en soutien.

Merci infiniment à eux. 🙏 et merci à mon amie Carole et Alain, son compagnon.

Le matin, le marché du bio a permis que les gens déambulent au milieu des tables des uns et des autres.

J'ai pu expliquer à de nombreuses personnes ce qu'était la Low Fantasy.

Plusieurs distributions de tracs et de marque pages.

L'angoisse d'un premier salon, pour moi, a était telle, que je suis restée quelques temps sur la réserve, ne sachant trop comment je devais agir.

Ce n'est pas simple la première fois ! Il n'y a pas de mode d'emploi.

Au fur et à mesure, j'ai senti avec qui je pouvais converser plus longtemps, et avec qui cela ne servait à rien.

C'est de l'intuitif, de l'instinct.

Ça se voit tout de suite si la personne en face est intéressée, ou si l'on risque de lui faire perdre du temps. Et, oh grand dieu, je ne suis pas là pour faire perdre du temps aux gens, ni les agacer.

J'ai tiré énormément de leçons de ce premier salon.

Un apprentissage qui me permettra de rectifier progressivement le tir sur certains points.

Alors pour tout ça, merci à AOC.  

Désormais, la médiathèque de Saint André possède un exemplaire d'un livre, de chaque auteur présent à ce salon 😉

Je suis fière de moi,  d'avoir tenu le choc, malgré l'absence d'ombre, et de parasol que je n'avais pas...

J'ai "descendu" les 2 litres d'eau que j'avais avec moi, et vidé ma protection solaire. Je suis ravie d'avoir acheté ce chapeau exprès pour cette journée, et d'avoir emmené un brumisateur, évitant l'insolation. 

J'avoue, les derniers mètres pour rentrer ont été les plus durs. Monter les étages, le sac à la main, ça a finit de m'achever 😊.

Après un bref passage sous le ventilateur, tandis que le brumisateur refroidissait dans le frigo, je me suis littéralement écroulée dans mon fauteuil.

Le feu sur ma peau s'est réveillée, et je n'ai cessé de m'arroser pour l'éteindre.

Quelques heures de sommeil plus tard, la douche à l'aloe vera à étouffé le feu définitivement...

Avec ma mémoire, je ne suis pas prête de l'oublier mon premier salon 🔥

Merci aux personnes qui se sont arrêtées à mon hauteur,

Merci aux nouveaux lecteurs et nouvelles lectrices,

Merci aux rencontres bienveillantes,

Merci pour les jolies retrouvailles, et à cette expérience incroyable.

Parce que, quoi qu'il en soit, tout est extra ordinaire à vivre, quelque soit les circonstances 😊

V.M.

Commenter cet article