Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le mot ne manque jamais quand on possède l'idée. Gustave Flaubert

Cela fait plus de 30 ans que je gribouille des mots sur des feuilles... Mon genre littéraire préféré ? La Low Fantasy (mais vous n'êtes pas à l'abri que je m'essaie à autre chose), la Fantasy, le paranormal, le surnaturel, parce que cela me permet une liberté totale dans mon écriture. Mon but ? Vous démontrez que l'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne, tout en y glissant certaines convictions personnelles à travers les paragraphes. (il faut gratter un peu pour découvrir certains messages dans mes livres !) Je partagerais avec vous, autant que possible. Merci pour votre indulgence. Bonne lecture à vous et bonne visite. N'oubliez pas les commentaires, positif et négatif ! C'est important les retours, et constructifs lorsqu'on écrit.

DRACULA - Bram Stoker -

DRACULA - Bram Stoker -

BRAM STOKER – DRACULA

 

Présentation de mon exemplaire :

 

Collection « Les Maitres du Fantastiques »

Titre original : Dracula

Auteur : Bram Stoker, Irlandais

© 2021, RBA Coleccionables, S.A.U.

©Editions Gallimard – 2019 pour la traduction française

Traduction : Alain Morvan

 

Nombre de pages : 471

Nombre de chapitres : 27

Nombre d’illustrations : 11

 

 

Informations récoltées du livret accompagnant mon exemplaire, dont je me suis inspirée pour vous rédiger ce modeste article.

 

DRACULA - Bram Stoker -

Personnage Principal : Dracula, seigneur des Carpates ; Prince Roumain Vlad III l’empaleur ; Surnom : Drãculea (fils du dragon, en roumain médiéval).

 

Date de parution originale : 1897

 

Format : Récit sous forme d’un journal de bord

 

 

Résumé : Un jeune clerc, nommé Jonathan Harker, est invité par le Comte Dracula dans son château, afin de discuter d’une acquisition à Londres.

Le jeune notaire ne saisit pas immédiatement ce qu’il l’attend dans ce lieu reculé du monde.

Il lui faudra bien du courage pour s’extraire de ce lieu, et retourner auprès de sa fiancée, Mina.

Hélas, la malédiction semble déjà s’abattre sur eux et sur leur amie Lucy.

Il ne fait pas bon d’attirer l’attention du Comte …

 

 

Mythe du Vampire

 

Depuis la nuit des temps, les histoires de buveur de sang traversent les mythologies.

Elles se retrouvent dans toutes les cultures, à travers le Monde, et puisent leurs origines dans toutes les traditions mythologiques.

Le nom vampire vient des langues slaves (upir)

Dans l’Antiquité Gréco-romaine, les vampires sont baptisés «l’Empusa » (en mémoire de la déesse Hécate connue pour sucer le sang des victimes durant leur sommeil).

 

Mythologie mésopotamienne : Lilith Layla » : la nuit). Première épouse d’Adam, avant l’avènement d’Eve.

Lilith est rejetée par Adam pour cause de stérilité ; Elle était réputée pour boire le sang des hommes et sucer la moelle de leurs os.

Le Moyen-âge en fera une icône de la noirceur.

Reine des Incubes et des Succubes, elle s’emparait du corps des autres à travers le sang.

Ange déchu de ces revenants d’entre les morts,  la chrétienté en fera un symbole subliminal.

 

Présent dans toutes les religions, civilisations, des Aztèques aux Scandinaves, on considérera que le vampire est originaire des Balkans, tout comme sa panoplie (cercueil, canines pointues, cape, terre, etc…).

 

C’est grâce à son animal totémique que le vampire de Bram Stoker à une cape : la chauve-souris, et notamment une espèce appelée « vampires », parce que prédateurs de nuit.

Certains spécimens ont d’ailleurs été baptisé « draculine ».

La science ayant évoluée, des chercheurs brésiliens supposent que certaines espèces de chauve-souris ne se contenteraient pas du sang d’oiseau, mais se repaitraient aussi de sang humain … 

 

Bram Stoker prétendait que « la puissance du vampire tient à ce que personne ne croit à son existence ».

 

Ce bourgeois respectable, administrateur du Lyceum Theatre à Londres, cachait une sensibilité à fleur de peau, nourrie d’ésotérisme et de surnaturel.

Maitre d’un fantastique teinté d’une indicible horreur,  Bram Stoker est décédé dans le plus grand dénuement en 1912.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article