Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le mot ne manque jamais quand on possède l'idée. Gustave Flaubert

Cela fait plus de 30 ans que je gribouille des mots sur des feuilles... Mon genre littéraire préféré ? La Low Fantasy (mais vous n'êtes pas à l'abri que je m'essaie à autre chose), la Fantasy, le paranormal, le surnaturel, parce que cela me permet une liberté totale dans mon écriture. Mon but ? Vous démontrez que l'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne, tout en y glissant certaines convictions personnelles à travers les paragraphes. (il faut gratter un peu pour découvrir certains messages dans mes livres !) Je partagerais avec vous, autant que possible. Merci pour votre indulgence. Bonne lecture à vous et bonne visite. N'oubliez pas les commentaires, positif et négatif ! C'est important les retours, et constructifs lorsqu'on écrit.

Réflexion du lundi après salon ....

Réflexion du lundi après salon ....

Encore une fois, bravo aux organisateurs des salons littéraires, et à nous aussi, les "inventeurs d'histoires" qui nous déplaçons.

Vu le taux de fréquentation, on est en droit de s'interroger sur ce qui intéresse encore les personnes ?

Télé-réalité ?

Influenceurs que l'on érige en stars ?

Alcool à gogo ?

Même les amateurs de livres ne se déplacent pas ..

Heureusement que nous rigolons avec les copains, et que parfois, nous faisons de belles rencontres (Créa de Damie - page facebook)

Allez, prochain salon en plein air, je suggère que l'on fasse appel à des strip-teaseurs et des strip-teaseuses 😂😂

Cependant, trêve de plaisanterie et abordons le sujet plus sérieusement.

Simple observation de ma part et mes conclusions !

De plus en plus souvent, je constate que de nombreux auteurs-autrices se déplacent pour un salon littéraire, restent la matinée, et constatant le peu d'intérêt des habitants des Pyrénées-Orientales et les gens de passage, finissent par partir à midi.

Pour le moment, quelques uns le font.

A terme, il n'est pas impossible que nous le fassions tous.

Pourquoi ?

- Parce que vous ne faites pas l'effort de vous déplacer !

- Parce que lorsque vous déambulez entre nos tables respectives, nous avons pu constater que vous n'osez même pas nous adresser la parole !

- Parce que même si les organisateurs faisaient venir ce que l'on nomme dans l'événementiel, "une tête d'affiche", seul la tête d'affiche vous intéresserait, pas les nombreux auteurs qui auraient fait l'effort de venir pour vous rencontrer !

Certains d'entre vous, flânant au milieu de quantités de livres, d'auteurs-autrices et genre littéraire différent, osent même nous dire qu'ils ne lisent pas ?! 🤔

Un livre c'est trop cher ? J'avoue qu'avec la période actuelle, certaines gens (comme moi) n'ont pas des bourses extensibles. Ceci est une évidence,

mais,

rien ne vous empêche de nous saluer, dire bonjour (la base !) et prendre nos cartes (ça ne vous engage à rien), et surtout, nous ne mordons pas !

Il n'est pas impossible que "nous" cessions de venir ("nous", je généralise bien sûr).

Il n'y aurait alors plus d'auteurs locaux présents, plus de livres dit de "terroir"...

Vous n'auriez que des livres de pseudos influenceurs-ceuses rédigés par ce que l'on appelle "des nègres littéraires" (prête-plume ou écrivain fantôme), des livres politiques, les têtes d'affiches, loin et inaccessibles ... (Pour ne citer que ceux-là).

A plus longue échéance (ou bientôt), rien ne dit que les salons littéraires avec dédicaces existeront encore, sauf dans les grandes villes ! (je l'avais déjà évoqué ici dans un autre article).

Peut-être que finalement, vous préférez n'avoir de contacts qu'avec un ordinateur, une tablette, une borne de paiement quelconque dans une grande surface ?

Comme jadis, avec la disparition des disques vinyles, des cassettes vidéos, des cassettes audio, peut-être est-ce le début d'une disparition progressive des inventeurs d'histoires...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article